24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 12:36
3 ans après le premier coup de pioche, le jardin commence à prendre forme

Déjà 3 ans écoulés depuis le premier arbuste planté ; 2 ans depuis la mise en plante de la pelouse, la création de la terrasse et l'arrivée des poules. Notre jardin naturel revêt encore un aspect "récent", mais certains végétaux commencent à être bien installés : on devine déjà l'ambiance du jardin à venir.

Le fruit du labeur passé promet d'être récolté dès cette année. Pommes, fraises des bois, pommes de terre, choux de Saint-Saens, céleri perpétuel, fenouil, ail rocambole, mûres, groseilles, myrtilles... devraient être au rendez-vous. On attend impatiemment la première floraison des pivoines, du rosier de Banks et des clématites.

Après 3 ans de paillage régulier au compost vert (récupéré gratuitement à la déchetterie de la commune voisine) - à raison d'environ 3 cm épandus tous les 2 mois (sauf l'hiver) - le sol commence à s'améliorer visiblement. Il est plus souple, et donc plus facile à désherber. Les vers de terre y sont légion, on découvre certains matins les traces laissées par une taupe. Les résultats sont spectaculaires auprès des hellébores, qui sont incroyablement charnues et florissantes cette année.

Le printemps dernier a été marqué par la présence massive des pucerons, mais on dirait que le passage fréquent des poules aura raison d'une telle invasion, en 2016 (encore à vérifier).

3 ans après le premier coup de pioche, le jardin commence à prendre forme

Les plantes couvre-sols n'ont pas encore eu le temps de recouvrir 100% des surfaces des massifs, car je les ai sorties de terre pour les multiplier au printemps 2015. Du coup, leur "population" a augmenté, mais il reste des zones non couvertes. Qu'importe, la pelouse arbore un vert éclatant et les Prunus et le Magnolia ont offert leur première réelle floraison.

Merveilleux printemps à tous les jardiniers !

3 ans après le premier coup de pioche, le jardin commence à prendre forme
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 18:18
Meilleurs voeux !

Que de chemin parcouru en moins de 4 ans : en revenant sur les photos publiées sur notre blog, nous avons parfois nous-même du mal à le réaliser.

Nous adressons nos meilleurs voeux à tous les maîtres d'ouvrage en cours de construction, qui trouvent peut-être le temps long... Patientez, le jeu en vaut la chandelle !

Published by Méla&Morgan
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 18:15
On a (encore ?!) testé pour vous... le système anti-tartre électronique, cette fois-ci

C'est ce que les voisins nous ont dit en premier, à notre arrivée : "attention, l'eau du robinet est super calcaire, dans le coin".

En effet, il n'y a qu'à regarder le plan de travail (gris foncé) ou le carrelage mural de la douche (marron foncé) pour constater les dépôts bien persistants de tartre.

Craignant un vieillissement très prématuré de notre équipement électroménager (le lave-vaisselle, oui... mais surtout la pompe à chaleur ! qui coûte le prix d'une voiture !!), nous avons étudié l'option "adoucisseur". Vraiment pas donné (plus de 1000€). Sur les conseils de la société qui s'occupe de la maintenance de la pompe à chaleur (les mêmes qui l'ont posé), nous avons choisi une solution beaucoup moins chère : le système anti-tartre électronique (moins de 500€).

Et pour le moment, on est très contents : la pose a été réalisé en moins de 15 minutes, et on dirait déjà que le calcaire est plus facile à nettoyer, dans les pièces d'eau. A suivre...

Published by Méla&Morgan - dans 10- après la réception
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 19:24

Quand il s'agit de décider soit de construire, soit dans d'acheter dans l'ancien, il est fréquent que l'argument de l'efficacité énergétique d'un bien entre en ligne de compte. Mais on ne sait pas trop à quelle référence se fier, les estimations vont bon train.

A la signature de notre CCMI, nous savions que la consommation énergétique annuelle de notre maison n'excéderait pas 50kwh/m2. Il s'agit d'une performance énergétique validée par un diagnostic réalisé juste avant la livraison, par une entreprise indépendante. Mais il s'agit aussi d'une valeur théorique ne prenant nullement en compte notre consommation réelle (nous sommes plutôt frileux), la prolifération actuelle des appareils électroniques, ou encore les potentiels oublis de lumière allumée. Bref, on n'était pas beaucoup plus avancés. Le constructeur nous avait bien annoncé une facture EDF potentielle de 80€/mois environ. Mais comme Saint Thomas, nous, on ne croit que ce que l'on voit.

Quelle consommation d'électricité la première année, pour une maison BBC 2005 ?

Cette semaine est arrivée la fin du suspens : le relevé du mois d'octobre est un relevé réel, et il indique une consommation globale de - roulement de tambours... - 7431kwh pour l'année écoulée. Sachant que la surface de notre maison s'élève à 122m2, la performance réelle de la maison (une fois réintégré l'ensemble des consommations d'un foyer de 3 personnes) s'établit à un peu plus de 60kwh/m2/an. Pas mal. Au final, notre facturation mensuelle s'élève à 93€. Pas loin du tarif annoncé ! Bon, il faudra quand même faire attention l'hiver prochain, pour tenir ces scores : l'hiver dernier, il n'a quasiment pas fait froid.

Published by Méla&Morgan - dans 10- après la réception
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 09:33

Entre mes poules et moi, les débuts ont été un peu difficiles, je l'admets. Le battage médiatique autour de leurs supposés pouvoirs omnipotents n'y est probablement pas étranger. Je peux dire avec du recul que j'étais plutôt déçue par leurs "fonctionnalités" (terme à prendre au second degré, svp !) :

- elles ont mis des semaines avant de pondre,

- certains œufs étaient tous mous, malgré l'ajout de coquilles d'huîtres broyées à leur alimentation,

- et surtout, elles ne mangeaient pas grand chose des restes que je leur apportais. Notre poubelle restait aussi pleine qu'avant.

Mam'zelle (à droite) et La Goulue (à gauche)

Mam'zelle (à droite) et La Goulue (à gauche)

Mais depuis quelques temps, les mignonnes sont moins regardantes sur le menu : pâtes, riz, poisson, crudités, biscuits... tout disparaît !

Et puis surtout, sur les conseils du blog Poule's Club, j'ai acheté un filet à volailles facile à déplacer. L'article évoqué est visible en suivant ce lien.

Et le résultat est très satisfaisant. Fatiguée des longes séances de désherbage inhérentes à un jardin écologique en cours d'installation (c'est-à-dire dans lequel les plantes couvre-sols n'ont pas encore colonisé les parterres) j'ai eu l'idée de mettre les poules à contribution, pour désherber les zones difficiles d'accès. On voit ici comment elles ont bien travaillé, déjà, derrière la haie mixte.

Plus besoin de se faufiler entre la haie mixte et le grillage pour désherber manuellement : les poules s'en chargent.

Plus besoin de se faufiler entre la haie mixte et le grillage pour désherber manuellement : les poules s'en chargent.

Autre avantage collatéral potentiel : j'utilise la paille "souillée", celle que j'enlève du poulailler toutes les semaines pour le nettoyer, pour recouvrir les chemins d'entretien.

Pailler les sols nus permet de limiter le lessivage

Pailler les sols nus permet de limiter le lessivage

Published by Méla&Morgan
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:08

Nous avons reçu cette semaine notre première facture de consommation d'eau réelle.

 

Jusqu'ici, nous avions seulement été facturés sur la base d'estimations réalisées par Véolia. Et le verdict nous a un peu déstabilisés, car nous n'avions pas provisionné une telle somme.

 

Petit retour en arrière... La première facture s'élevait à moins de 100€, pour 18m3 pour un semestre. C'était avant la réception. Depuis que nous habitons dans la maison - bientôt un an - Véolia a continué à nous facturer à hauteur de 18m3. Le dernier relevé réel remontait à octobre 2013, c'est-à-dire avant le ravalement de la maison et (plus tard) de la clôture, avant les travaux de maçonnerie que nous avons pu réaliser (faire du béton, ça consomme), et avant l'arrosage intensif effectué dans notre jardin en création. La première année, c'est l'année de reprise des végétaux. L'année où la pelouse s'installe. On n'y est pas allés de main morte avec le tuyau d'arrosage. Comme dit Morgan : "Mélanie ? Elle est dans le jardin, en train de jeter de l'eau !...". Tout est dit.

 

Brève de suspens : nous avons donc consommé 140m3 d'eau entre octobre 2013 et octobre 2014. Soit une facture proche de 700€ (à vérifier à réception de la facture définitive). Sachant que les estimations nationales tourneraient plutôt, pour 3 personnes, autour de 90m3, nous avons quand même fait le test dit "test de la fuite" : il s'agit simplement de relever, le soir au coucher, les chiffres (en rouge) figurant à droite sur le compteur d'eau. Et de contrôler que ces chiffres n'ont pas changé, au matin (en l'absence de TOUTE consommation nocturne). Normalement, chez nous, il n'y a pas de fuite.

 

Vous l'aurez compris, cet article se veut porteur d'un message simple : maître d'ouvrage nouvellement emménagé, prévoyez une enveloppe de sécurité, pour votre première facture d'eau !

Published by Méla&Morgan - dans 10- après la réception
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 17:28

L'automne, c'est aujourd'hui qu'il arrive ! A vert-le-Petit, on est prêts à l'accueillir : des massifs encore à créer ont été travaillés, nivelés et amendés, en vue des plantations à venir. Les trous de plantation des arbres commandés sont ameublis. Et les paillages rechargés. 

 

Côté travaux, le crépis a été réalisé la semaine dernière par l'entreprise STRP sur le mur de clôture. Nous avions pris en mains la maçonnerie, mais la réalisation "maison" de l'enduit nous paraissait vraiment hors de portée. Nous avons rencontré une équipe de très bons professionnels, aimable et compétente. Que du bonheur. Et le résultat est vraiment chouette : c'est drôle comme, une fois ravalée, la maçonnerie semble occuper moins d'espace. 

 

cloture-2-copie-1.jpgune photo pendant le chantier...

 

...et après la livraison :facade-terminee-2.JPG

 

A la tombée du jour, voilà ce que cela donne :

 

facade-terminee-1.JPG

 

Nous avons fabriqué nous-même un abri pour la pompe à chaleur, jusque là exposée à la rage du soleil et aux intempéries. Il reste encore à le traiter et à le peindre, pour qu'il soit assorti à l'abri de jardin (même si ce n'est pas indispensable, puisque nous avons acheté du bois traité en autoclave). Coût du matériel : un peu moins de 150€, avec la visserie.

 

abri-pac-2.jpg

 

 

abri-pac-3.jpg

 

Published by Méla&Morgan - dans 10- après la réception
commenter cet article
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 19:14

Nous avons "abandonné" la maison pour une longue période (3 semaines) pour la première fois, cet été. En l'absence d'arrosage intégré, nous avons confié le gardiennage du jardin à l'AAPISE, association d'aide aux personnes inadaptées du sud de l'Essonne. Cela nous a permis de quitter l'IDF sans crainte de perdre toutes les plantations déjà réalisées. Et les poules, me direz-vous ? Qu'en avez-vous fait ? Eh bien, elles ont fait partie du voyage, pardi ! Au même titre que le chat. Et le bilan est sans appel : une poule, "ça" voyage beaucoup plus facilement qu'un chat ! Aucun stress enregistré, elles ont plutôt rassuré le chat quand il angoissait, le long du voyage. A refaire. Enfin... du moment qu'à l'arrivée, les hôtes sont OK pour héberger poules et chats !

 

De retour de nos vacances, nous avons réalisé un état des lieux des petites choses à corriger avant la fin de notre garantie de parfait achèvement, qui prendra fin au première anniversaire de la maison. Soit dans (quoi, déjà ?!?) à peine 2 mois. Les artisans se relayent donc chez nous, ce mois-ci, qui pour refaire un joint sur l'appui de fenêtre, qui pour renforcer l'escalier en bois, jusque là un peu branlant (mais c'est arrangé).

 

La grande nouvelle de cette semaine, c'est VELUX qui nous l'a livrée. Depuis que nous habitons la maison, nous entendons un bruit dans notre chambre qui nous empêche de bien dormir. Une sorte de vibration, un grésillement : au début nous avons pensé à la PAC. Mais après avoir pas mal cherché, il s'est avéré que c'était le tranformateur du volet roulant électrique qui émettait ce bruit. Un bruit certes pas spectaculaire, mais néanmoins très énervant une fois que l'on a fixé son attention dessus. Le SAV Velux est intervenu ce mois-ci : un technicien a changé (gratuitement) la bobine intégrée au transformateur. Sans avoir totalement disparu, le grésillement est devenu beaucoup plus sourd... et donc nous n'avons plus besoin de dormir avec le ventilateur pour couvrir le bruit du transfo ! Youpiiiii !!! Si jamais, à la longue, nous trouvions le bruit de nouveau gênant, nous avons maintenant un plan B : le technicien nous a proposé de faire poser un kit solaire pour le volet roulant. Cette opération (devis à 264€) permet de supprimer le transformateur à l'intérieur de la maison. Maison en Ligne nous avait proposé à l'époque la pose "de série" de ce kit solaire, mais le surcoût nous avait alors découragés. Avec le recul, nous regrettons de ne pas avoir accepté cette option.  

 

tranfo-velux.jpg

 

Autre fait d'armes suffisamment édifiant pour être raconté, nous avons commandé chez Point P (seul revendeur du fournisseur) le kit d'isolation de notre portail de garage NOVOFERM. La chambre située au-dessus du garage enregistrant une différence négative de 2 degrés, en hiver, par rapport au reste de la maison, nous avons en effet décidé d'isoler le garage. Mais quand Point P nous a annoncé le prix du kit NOVOFERM - 550€ !!! - nous avons préféré différer l'isolation des murs !! A ce prix, on va déjà voir s'il y a un mieux juste en isolant la porte...

 

garage.jpg

 

Petit commentaire très personnel, probablement motivé par le sentiment diffus de s'être fait un peu avoir : Casto vend un kit d'isolation à moins de 30€, qui aurait bien mérité d'être essayé. Parce que le kit de NOVOFERM n'a rien d'un kit : c'est juste un carton contenant des planches de polystyrène, planches qu'il a fallu retailler car pas à la bonne dimension. La notice tient en 2 paragraphes, et le résultat final est propre sans être parfait. Il y encore des ponts thermiques qu'il va falloir colmater avec de la mousse expansée. Compter quand même 3 heures de boulot à 2, pour la pose...Pour ceux qui peuvent encore le faire : et si vous preniez une porte de garage déjà isolée ??? 

Published by Méla&Morgan - dans 10- après la réception
commenter cet article
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 06:19

Coup de chance : il faisait beau mais pas trop chaud, le samedi 16 août dernier, dans les environs de Blois. Un temps idéal pour visiter le festival des jardins de Chaumont-sur-Loire.

 

Pour ma première visite de cette manifestation bien connue des amateurs de jardins, je suis restée sur place plus de 6 heures, (je précise que j'ai déjeuné rapidement d'un sandwich... dévoré tout en marchant). Je ne connaissais pas : j'ai découvert un vaste et beau domaine, composé notamment de 26 jardins d'exposition créés par des concepteurs aux philosophies très différentes. Les espaces (150 à 250m2 chacun) regorgent d'inédites associations de plantes, de végétaux parfois rares mais toujours faciles à identifier (et pour cause, presque tous sont étiquetés). Alors bien sûr, les détracteurs reprochent à Chaumont son côté un peu scolaire (certains jardins pourraient être taxés de "trop techniques"), un peu "carton pâte" (tous les jardins sont démontés fin novembre, pour laisser la place aux lauréats de l'année suivante). Mais l'approche a le mérite d'attirer l'attention du public sur l'infinité de possibilités offertes par des esprits créatifs. Et manifestement, je ne suis pas seule à apprécier : il y avait samedi autant de monde que dans une galerie marchande, un jour de soldes. Voilà qui donne du baume au coeur !

 

Je suis repartie la tête pleine d'idées d'aménagements, comme ce banc intégré à un massif :

banc.jpg

 

ou celui-ci, réalisé à partir de boîtes de conserves remplies de béton (à l'arrière-plan, dans le "Jardin mis en boîte") :

jardin-de-conserve.jpg

 

J'ai beaucoup flâné dans le potager (permanent) de Chaumont, aussi. J'aime beaucoup ce pot en bois de châtaignier tressé :

pot.jpg

 

J'ai découvert, enfin, le métier de "charpentier-graphiste" (mais est-ce qu'il existe vraiment, ce métier, d'ailleurs, ou est-ce une blague du conservateur ?). L'artisan qui a réalisé les aménagements dans ce jardin, en tous cas, a vraiment des mains d'or ! 

menuisier-graphiste.jpg platelage.jpg

 

Face à cette débauche d'artifices, le jardinier responsable lancera probablement, au sortir du festival, un désinvolte "j'ai vu Chaumont-sur-Loire une fois, je n'y retournerai donc pas". Mais le piège se referme sur ce visiteur avec un stratagème vieux comme le monde : celui des thèmes. Cette année, le jury a étudié 350 projets bâtis autour de la thématique des pêchés capitaux. Bon. Je suis venu, j'ai vu. L'édition 2015 aura pour thème "jardins extraordinaires, jardins de collection". Aïe, une faille : on imagine déjà l'avalanche de curiosités végétales qui sera à découvrir... quand est-ce que ça ouvre, déjà, le festival ? Ah oui, SEULEMENT fin avril. Chaumont a vaincu.

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 17:14

Quelques parpaings, mètres linéaires de feraillages et litres de béton plus tard, voici le portail, le portillon et la clôture posés. Ca aura été quand même pas mal de boulot, et il reste à présent le crépis à réaliser. Nous allons confier cette mission à l'entreprise de ravalement avec laquelle travaille notre constructeur Maison en Ligne (trop peur de nous râter...).

 

maison2.jpg

 

Le débat du moment, c'est le choix du coloris de l'enduit :

 

1/ est-ce que l'on reprend le code couleur de la maison ? 

 

maison3

 

2/ est-ce que l'on opte pour le code "inversé" ?

 

maison4

 

 

3/ ou est-ce que, enfin, on adopte le principe suivant, énoncé par le ravaleur qui va réaliser les travaux : "la maison vit sa vie, et le mur, la sienne". L'idée est alors de garder une seule couleur (la moins salissante) :

 

maison5

 

Pour le moment, on est plutôt partis pour suivre ce dernier avis. Car la multiplication des couleurs nous inquiète un peu (le portail est gris clair, et les couronnements, beiges). Mais les avis éclairés sont les bienvenus !

Une Question ?

  • : Le blog de notre-chantier91
  • Le blog de notre-chantier91
  • : Après plus de 2 ans de recherches, nous avons trouvé LE terrain de nos rêves en 2012. Partagez notre aventure de construction de maison individuelle BBC.
  • Contact